Un destin à maîtriser

image description

Avec 11 rencontres de phase régulière encore à jouer, le championnat est loin d’avoir rendu son verdict final et tout peut encore bouger dans les grandes lignes d’un classement où les Montpelliérains trônent pour l'instant en tête. Avant de recevoir les Héraultais, victorieux lors de leurs trois dernières venues au Michelin, les hommes de Franck Azéma affichent motivation et détermination.

Avant de recevoir les Castrais lors de la dernière journée de Championnat au Michelin, Franck Azéma affirmait déjà « n’avoir plus de marge » dans ce championnat ô combien exigeant. La défaite à domicile, face aux Tarnais, a encore réduit un peu plus les possibilités de joker… Qu’importe, le coach clermontois regarde devant et préfère avant de se poser la question de ce qu’il se passerait si son équipe perdait se demander « comment elle va construire son match et se comporter » face aux hommes de Vern Cotter.  Conscient que son équipe peut encore « maîtriser son destin », le coach des « jaune et bleu » compte bien terminer cette série de 11 matches sur une bonne note avant de profiter de quelques jours de coupure et retrouver un effectif « plus épais » pour sortir de l’hiver. «  Dans les semaines à venir, nous devrions retrouver Aurélien (Rougerie), Judicaël (Cancoriet), Patricio (Fernandez), David (Strettle) et bientôt d’autres. Ça fait plaisir de voir notre effectif s’épaissir » de quoi motiver les troupes et basculer sur l’objectif de qualification avec ambition. Avant cela, il faut se coltiner la bande à Cotter, qui même si le néo-zélandais estime qu’elle « voyage en tongs » occupe la première place au classement et dispose toujours de la même force de frappe. « Nous savons que face à une équipe comme Montpellier, il faut d’abord rivaliser physiquement avant de penser à jouer », poursuit Damien Chouly. Et pas question de se présenter en victime face à la puissance héraultaise, Clermont compte bien tirer son épingle du jeu comme le précise le troisième ligne clermontois. « Le MHR a de la qualité à tous les postes, c’est certain. Maintenant, l’enjeu n’est pas seulement de résister mais de les bousculer. »

« Désormais tous les matches seront décisifs ! »

Pour y parvenir, les Auvergnats ont eu une semaine très studieuse avec quelques piqures de rappel autour du combat et l’engagement que ne manqueront pas d’apporter les Héraultais dans leurs bagages et qu’ils devraient recevoir en retour de la part des Auvergnats. « On s’attend forcément à un match avec beaucoup d’engagement », confirme Paul Jedrasiak. « Nous sommes dixièmes du classement et même s’il reste encore un peu de temps, tous les matches vont finir par devenir « éliminatoires » ! Nous ne sommes pas morts, nous devons montrer notre caractère et sortir, en équipe, de ce milieu de tableau. » Avec 11 matches à jouer, la bascule est encore possible d’autant que le championnat et les périodes de doublons à venir peuvent bousculer bien des choses. Reste aux Auvergnats à être pragmatiques… « Nous ne pouvons plus oublier de points en route, mais nous allons nous accrocher et nous serons bien présents, dimanche, face au gros morceau qui nous attend. » Le retour de Vern Cotter au Michelin ajoute une dimension extra-sportive à cette rencontre après l’empreinte, marquée du titre de 2010, laissée à jamais dans les mémoires asémistes. Désormais sous d’autres cieux, le stratège néo-zélandais éludait, en début de semaine, le côté émotionnel devant l’importance de la rencontre pour son équipe. Il en est forcément de même côté clermontois où la situation comptable laisse un part très minime aux sentiments… même si Franck Azéma n’oubliera pas de « partager un bon moment avec le staff héraultais… » mais seulement « après le match ! »

Il reste encore des places dans toutes les catégories (à partir de 14 Euros) pour assister à cette rencontre de Top 14 dont le coup d’envoi sera donné dimanche à 16h50 sur la pelouse du Michelin. Réservez dès maintenant ! 

à lire aussi