Résumé de match

Quand ça va trop vite pour Toulon !

image description

Pour pouvoir jouer des ballons, il faut avoir un pack qui avance. Clermont a fait les choses dans l’ordre en concassant le pack varois avant de faire briller des trois-quarts instinctifs et réalistes. Face à un collectif clermontois impressionnant, Toulon n’a pas vraiment existé malgré une pléiade d’individualités. Les hommes de Franck Azéma signent un carton plein à domicile en engrangeant une troisième victoire bonifiée qui conforte un peu plus leur place de leader du championnat.

 

1809029-asm-2-parra.jpg
1809029-asm-2-parra.jpg, by Admin

Clermont (Stade Marcel-Michelin) temps beau, pelouse excellente, 18 756 spectateurs

L’ASM Clermont Auvergne bat le Rugby Club Toulonnais 28-8 (mi-temps : 17-3). Arbitrage Monsieur Descottes
Pour Clermont : 4 essais de Penaud (7e), Lopez (21e), Grosso (26e) et Beheregaray (75e), 2 pénalités (44e et 54e) et une transformation de Parra

Pour le Rugby Club Toulonnais : un essai de R.Toafifenua (63e) et une pénalité (12e) de Belleau

Carton jaune : Van Der Merwe (fautes répétées en mêlée, 53e) et Sebastien Taofifenua (78e, anti-jeu)

 

1809029-asm-3-iturri.jpg
 

Clermont accélère et ça décoiffe !

Les Auvergnats ont marqué leur territoire et leurs adversaires au fer rouge dès l’entame de ce choc. Dans le sillage d’une mêlée une nouvelle fois conquérante et d’une troisième ligne aussi agressive que mobile, les Varois sont rapidement pris à la gorge. Piégés par la rapidité et la fluidité des « jaune et bleu », Toulon prend l’eau au milieu du terrain (où ils seront dominés durant toute la rencontre). Judicaël Cancoriet fait la différence en puissance avant que Parra, dans le bon timing, ne fasse briller Penaud en bout de ligne. L’ailier clermontois échappe à un retour « limite » et inefficace du capitaine de l’équipe de France pour pointer le premier essai clermontois 7 minutes seulement après le coup d’envoi de la rencontre. L’ASM à la main sur cette rencontre et ce n’est pas la pénalité de Belleau qui change l’impression laissée par les Auvergnats inspirés et dynamiques avec et sans ballon à l’image d’un Arthur Iturria, brillant aussi bien dans les airs qu’au sol. Toulon n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent puisque la mêlée clermontoise avance et le contre des « jaune et bleu » prive l’alignement adverse de ballons près des lignes. Clermont laisse surtout l’impression de pouvoir accélérer à sa guise comme sur ce lancement d’école où après une bonne combinaison au centre du terrain, John Ulugia envoie Tuisova dans la tribune après une feinte de passe. Morgan Parra, accélère encore le jeu et donne dans le sens à Camille Lopez venu à hauteur pour un essai trop rapide pour la défense toulonnaise empruntée. Ça va vite, très vite, trop vite pour Toulon qui recule encore et se fait une nouvelle fois percer par Damian Penaud qui avance de 40 mètres. Il n’y a plus personne dans le grand côté où Camille Lopez voit le décalage et adresse un coup de pied diagonal en direction de Rémy Grosso qui fête ses retrouvailles avec le Michelin par un essai déjà synonyme de bonus offensif (à la 26ème minute). Clermont récite son rugby à la conquête solide, aux avants mobiles (à l’image d’un Sitaleki Timani très actif) et au trois-quarts aux jambes de feu. Et Toulon dans tout ça ? Incapables de jouer en équipe, Raphael Lakafia essayera bien de donner de la consistance au pack varois, François Trinh-Duc d’animer une ligne d’arrières bien trop individualiste pour rivaliser avec un collectif auvergnat bien supérieur.

 

1809029-asm-5-cancoriet.jpg
 

Un bonus qui va …et qui reste !

Dès la reprise, Clermont aurait pu se mettre à l’abri après une nouvelle séance de cabossage, en règle, des avants auvergnats qui iront bien dans l’en-but par l’intermédiaire de Timani mais l’essai sera refusé pour un contact dans le maul. Qu’importe Clermont poursuit sa domination même si quelques maladresses viennent priver les locaux de cet essai supplémentaire qui pourrait leur sécuriser le bonus offensif. Et c’est même Toulon qui profite d’une pénal-touche à l’heure de jeu pour retrouver une peu de cohésion sur un ballon porté qui file derrière la ligne d’en-but clermontoise. Le bonus offensif disparait mais les avants auvergnats vont tout faire pour le regagner à nouveau. La mêlée passe quelques nouvelles séances à sa rivale permettant aux Auvergnats de profiter des pénalités pour se rapprocher de la ligne de marque, avant que l’organisation collective ne fasse son œuvre. Sur une penal-touche, Clermont rend la monnaie de sa pièce à Toulon en emportant tout sur son passage et en envoyant Yohan Beheregaray, à peine entré en jeu derrière la ligne dans le sillage de tout son pack. Le bonus offensif n’aura filé entre les doigts des Auvergnats que pendant une dizaine de minutes et sans trembler les hommes de Franck Azéma le conduiront jusqu’au coup de sifflet de Monsieur Descottes, comme les Auvergnats, parfaitement maître de sa rencontre, ce soir dans un contexte parfois sulfureux.

Avec 15 points pris sur 15 possibles à domicile et un très beau 24 sur 30, comptablement l’ASM réalise un début de saison exemplaire. Portés par des avants dominateurs et une paire de demis qui se trouvent les yeux fermés, les arrières « jaune et bleu » peuvent s’exprimer librement et surtout efficacement. Quand on ajoute à cela, une infirmerie qui se vide plus qu’elle ne se remplie… on peut savourer cette belle soirée clermontoise !

 

1809029-asm-4-timani.jpg
 

Pour l’ASM Clermont Auvergne
1.Falgoux, 2. Ulugia, 3.Slimani, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6. Iturria, 7. Cancoriet, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.Lopez, 11.Grosso, 12.Fofana, 13.Lamerat, 14.Penaud, 15.Toeava.
Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Uhila, 18.Van Der Merwe, 19.Yato, 20.Laidlaw, 21.Fernandez, 22.Moala, 23.Zirakashvili.

Pour le Rugby Club Toulonnais    

1.Gros, 2.Guirado (cap), 3.Setiano, 4.Vernet, 5.Taofifenua, 6.Rebbadj, 7.Onambele, 8.Lakafia, 9.Meric, 10.Belleau, 11.Savea, 12.Trinh-Duc, 13.Fekitoa, 14.Tuisova, 15.Nakosi.

Remplaçants : 16.Soury, 17.S.Taofifenua, 18.Kruger, 19.Potgieter, 20. Pietersen, 21.Carbonel, 22. Escande, 23.Van Der Merwe.