Adversaires

Présentation de l’Union Bordeaux Bègles en chiffres…

image description

Coup de projecteur sur l’Union Bordeaux Bègles que l’ASM Clermont Auvergne ira défier samedi prochain à Chaban. Vous y apprendrez que les nombreuses recrues girondines occupent la ligne de trois-quarts de l’UBB mais aussi que de les défenseurs bordelais se sont mis en évidence face à Agen au contraire de l’alignement…en difficulté. En chiffres.

 

Jamais qualifiés ! Depuis leur retour dans l’Elite du Rugby français, en 2011, les Girondins ont souvent flirté avec les phases finales du championnat sans jamais pouvoir atteindre les places de barragistes. 7e ou 8e en 2012, 2014, 2015 et 2016, l’UBB a perdu un peu de terrain ces dernières saisons (11ème en 2017 et 10ème en 2018).

1 victoire bordelaise sur les 5 derniers matches à Chaban ! Les joueurs de l’UBB ont mis fin, la saison dernière, à une mauvaise série de 4 matches sans victoire face aux Auvergnats. En effet, l’UBB s’est imposée 32-25 la saison dernière après avoir concédé un match nul (23-23 en 2017) et 3 défaites entre 2016 et 2017.

2 victoires depuis le 7 avril ! Sévèrement battus par le Racing 92 (15-39), lors de la dernière journée à domicile de la saison régulière 2017-18, les Girondins ont battu les Palois en ouverture de la saison 2018-19 (41-19). Leur dernière victoire datait du 7 avril face à ces mêmes Béarnais (19-18). Depuis ils n’ont pris que 3 points : match nul face à Montpellier (9-9) et bonus défensif sur la pelouse d’Agen la semaine dernière (22-17).

2.5 pénalités concédées par match en moyenne ! Jefferson Poirot, le pilier de l’UBB est le joueur le plus pénalisé du championnat (en moyenne). Aligné seulement lors de 2 rencontres, il a été pénalisé à 5 reprises lors des 142 minutes où il fut sur le terrain soit une pénalité toutes les 28 minutes.

5 ballons perdus en touche : Directement ou à la retombée, les Girondins ont laissé filer 5 munitions lors de leur dernière rencontre de Top 14, samedi dernier à Agen. Déjà en difficulté dans ce domaine face à Montpellier la semaine dernière, les joueurs de l’UBB devront retrouver de la constance dans ce secteur.

6 recrues (sur 7) dans la ligne de trois-quarts face à Agen ! Stigmatisés pour leur timidité offensive, lors de la dernière rencontre, les Girondins ont quelques circonstances atténuantes. Il n’y a qu’à regarder la composition d’équipe pour en prendre conscience. En effet, en dehors de Baptiste Serin, aligné à la mêlée, tous les autres joueurs de la ligne de trois-quarts ont débarqué cette saison à l’UBB. Difficile dans ces conditions d’espérer des automatismes et une complicité évidente… Etaient titularisés à Agen : Brock James (La Rochelle), Tilsley (Agen), Seuteni (Oyonnax), Radradra (Toulon), Nabuli (Queensland) et Buros (Pau).

24 points encaissés, la saison dernière, lors de la seconde période de la rencontre à Bordeaux. Après un bon départ et 2 essais inscrits dans le premier quart d’heure (Yato et Grosso), les Clermontois avaient souffert face au collectif bordelais encaissant notamment 2 essais lors des 20 dernières minutes de la rencontre.

37 plaquages pour le tandem Amosa-Marais face à Agen. Le troisième ligne australien et le seconde ligne sud-africain ont remué de l’Agenais samedi dernier puisqu’avec respectivement 19 et 18 plaquages ils terminent tous les deux en tête des meilleurs plaqueurs de la journée de championnat. Deux joueurs de la même équipe, assez rare pour être souligné, significatif aussi de la domination lot-et-garonnaise.

48 courses avec le ballon pour Afaesetiti Amosa ! Le troisième ligne arrivé de la Rochelle est ainsi le plus gros porteur de balle du championnat avec une moyenne de 12 ballons portés par rencontre. Titularisé à tous les matches depuis le début de la saison de l’UBB, il s’est imposé comme un élément moteur du pack girondin.

63% de réussite face aux poteaux pour les Girondins ! C’est le plus faible taux de réussite du championnat par équipe. 70% de réussite seulement pour Baptiste Serin (6 pénalités manquées) pour le demi de mêlée bordelais, plus deux tentatives lointaines de Brock James (44.7m de moyenne)…le temps des réglages pour les artilleurs de l’UBB.

22 034 spectateurs de moyenne la saison dernière ! Même si les Girondins restent, de loin, ceux qui attirent (et peuvent recevoir) le plus de monde dans leur stade résidant (devant Clermont 17 048), le chiffre baisse depuis le pic de la saison 2015-16 (avec 24 778 supporters en moyenne et 23 911 en 2017).