Clermont revient sans rien de Northampton !

image description

Malgré une bonne entame de match, les Clermontois se sont progressivement délités en encaissant 5 essais face à une équipe des Saints joueuse à défaut d’être exceptionnelle. Collectivement, les Auvergnats ont lâché et devront cravacher pour obtenir une qualification qu’ils auraient pu cueillir dès cette semaine face à des Anglais qui n’avaient plus rien à jouer. Les hommes de Franck Azéma gardent leur destin en mains mais font monter la pression pour la réception des Ospreys (samedi à 16h15 au Michelin).

 

Northampton (Franklin’s Gardens) froid et humide, pelouse bonne, environ 13 000 spectateurs.   Northampton bat Clermont sur le score de 34 à 21 (mi-temps : 10-15) Arbitrage de M.Clancy (Irl)

Clermont : 2 essais de Grosso (2e) et Toeava (17e), 3 pénalités (31e, 48e et 57e) et une transformation de Parra.

Northampton Saints : 5 essais de Harrison (13e), Tuitavake (33e), Foden (45e), Pisi (64e) et Reinach (73e) 2 pénalités (43e et 64e) et 2 transformations de Mallinder

 

Une bonne entame ne suffit pas…

En bonne position avant de débuter cette rencontre, les hommes de Franck Azéma affirment d’entrée leurs ambitions en confisquant le ballon durant les deux premières minutes de la rencontre. Dans le rythme et le bon tempo à l’image d’Alexandre Lapandry, tranchant dès sa première intervention, les Clermontois avancent dans le camp des Saints et débordent sur les extérieurs où Rémy Grosso fait apprécier toute sa puissance. En mettant sur les fesses le dernier défenseur anglais, l’ailier clermontois fête sa première titularisation en Champions Cup par un essai dès la 2ème minute de la rencontre. Les Saints, bien qu’éliminés, ne lâchent rien et jouent tous les ballons. A force de déplacer les Auvergnats, la défense cède au milieu  du terrain et après quelques temps de jeu, le troisième ligne Harrison ramène les siens à 2 points. Les hommes de Franck AZema doivent faire face à une équipe qui n’a rien à perdre et joue toutes les opportunités. Moins à l’aise dans le replacement, les Saints s’oublient sur une relance qui permet au troisième rideau clermontois de briller. Nick Abendanon, à l’origine, trouve le soutien de Fritz Lee qui lance Toeava en pleine vitesse. L’arrière all-black échappe au dernier défenseur et redonne une avance plus confortable aux siens. (5-12 à la 18e).Morgan Parra rajoutera une pénalité à la 31e avant que sur le renvoi les Saints récupèrent le cuir et inscrivent un essai plein d’opportunisme en jouant dans le dos de la défense « jaune et bleu ». Très indisciplinés en fin de première période et débordés par les avants des Saints portés par une troisième ligne très entreprenante, les Auvergnats peinent à trouver leur seconde souffle et commencent à subir… l’annonce d’une seconde période difficile.

 

Face à l’enthousiasme des Saints, le collectif clermontois fut sans réponse !

De retour sur la pelouse des Saints, les « jaune et bleu » prennent une grosse séance offensive et reculent de 30 mètres. Mallinder, maladroit, lors de la première période, retrouve la mire et rapproche les siens (13-15). C’est le début d’une longue absence pour les Auvergnats qui subissent et sont en retard sur les points de contact. La défense clermontoise est trop naïve et laisse Ben Foden traverser la moitié du terrain quelques minutes seulement après la pénalité de Mallinder qui transforme en coin. Les Saints sont désormais devant (20-15) et exercent une pression incessante qui étouffe complètement leurs adversaires. Pour s’en sortir, les Auvergnats sortent du collectif et manquent de patience, en tentant la passe de trop ou en s’isolant dans les phases de contact. Morgan Parra jouera bien un coup de filou pour obtenir une pénalité qu’il transformera (20-18 à la 48e) et mettra même ses hommes en tête en validant le bon travail de sa mêlée mais incapables de sortir proprement de leur camp, la pression reviendra aussitôt sur les épaules auvergnates et à force de subir la sanction tombera. Dominateurs dans le jeu aérien, les Saints concrétiseront celle-ci sur un duel remporté par Foden le long de la ligne de touche. Pisi plus réactif aplatira l’essai du bonus offensif qui permet à son équipe de reprendre le leadership. Clermont aura bien sa chance dans les dix dernière minute mais une mêlée mal négocié et un nouveau ballon perdu au sol annuleront les derniers espoirs auvergnats d’autant que Reinach, entré en fin de match, surprendra les Clermontois en se faisant la malle au ras d’un ultime ruck. Mallinder transforme et sort définitivement les Clermontois d’un espoir de bonus défensif.

 

Bousculés par une équipe anglaise, plus orgueilleuse que majestueuse, les Clermontois se sont perdus collectivement dans un match pourtant bien engagé. Après une seconde mi-temps très pauvre, ils n’ont pas été capables de valider leur double confrontation face aux Saracens et joueront leur qualification la semaine prochaine sur la pelouse du Michelin face aux Ospreys.

 

Pour Clermont

 1.Falgoux, 2.Kayser, 3.Slimani, 4.Van Der Merwe, 5.Vahaamahina, 6.Chouly, 7.Lapandry, 8.Lee, 9.Parra (cap), 10.McAlister, 11.Grosso, 12.Lamerat, 13.Betham, 14.Abendanon, 15.Toeava.

Remplaçants : 16.Beheregaray, 17.Chaume, 18.Zirakashvili, 19.Jedrasiak, 20.Iturria, 21.Trussardi, 22.Spedding, 23.Kolelishvili.

 

Pour les Saints de Northampton 

1.Ma’afu, 2.Hartley (cap), 3.Brookes, 4.Ratuniyarawa, 5.Day, 6.Lawes, 7.Wood, 8.Harrison, 9.Groom, 10.Mallinder, 11.Foden, 12.Stephenson, 13.Horne, 14.Pisi, 15.Tuala.

Remplaçants : 16.Haywood, 17.Van Wyk, 18.Ford-Robinson, 19.Paterson, 20.Eadie, 21.Reinach, 22.Grayson, 23.Tuitavake.

 

à lire aussi