Clermont ne veut pas s’enflammer ... mais confirmer !

image description

Avant de recevoir le Stade Français, samedi à 21 heures sur la pelouse du Michelin, les hommes de Franck Azéma restent méfiants au regard du début de saison et des ambitions parisiennes. Dans les clous, après leurs deux victoires, les Auvergnats veulent garder leur dynamique en validant leur départ par une nouvelle bonne performance face aux joueurs parisiens.  

A l’image de leur capitaine, Morgan Parra, les Clermontois ne veulent pas s’enflammer sur un début de saison qu’ils jugent « positif ». « On est dans notre tableau de marche. Nous venons de prendre des points à l’extérieur lors de notre premier déplacement alors que nous n’en prenions pas la saison dernière. C’est positif, mais il ne faut évidemment pas s’arrêter là et confirmer dès ce week-end face à une équipe parisienne également sur une bonne dynamique. » Dans une semaine courte et intense, les esprits n’ont pas vraiment eu le loisir de se disperser et l’objectif parisien est arrivé dès la victoire face au Racing entérinée. L’exemple des Franciliens fut d’ailleurs très utile pour garder le groupe mobilisé comme le rappelle Franck Azéma. « Lors de la première journée, les Racingmen ont montré beaucoup de solidité en s’imposant à Toulon, avant de s’incliner la semaine suivante à domicile. Nous ne sommes qu’à la deuxième journée de championnat, il faut rester vigilants et chercher à construire nos rencontres comme nous avons su le faire lors des 15 premiers jours de compétition sans trop s’écarter de cela. » Les Parisiens qui n’ont rien à envier au début de saison Auvergnat (2 victoires en deux matches) se présenteront au Michelin sans la moindre pression, forts de leur position au classement et d’un costume de « visiteurs » moins soumis aux résultats d’autant que les hommes de Heyneke Meyer recevront, la semaine suivante des Toulonnais qui ont déjà besoin de récupérer des points à l’extérieur. Un statut qui en fait une menace à prendre très au sérieux pour le coach asémiste. « Le Stade Français a fait un recrutement important en mettant les moyens sur les joueurs et le staff. Ils sont au début d’une nouvelle histoire et ont affirmé, haut et fort, qu’ils voulaient devenir la meilleure équipe du championnat. Cela met forcément en éveil. Nous verrons, samedi, où ils en sont et comment nous nous comportons face à eux. Une chose est sûre, ce sera du solide. »

 

180906-penaud.jpg
 

« A cœur de montrer ce que nous vallons vraiment ! » 

Replacé à l’aile pour les besoins de son équipe, Damian Penaud a retrouvé, dimanche dernier, la compétition. Le centre tricolore ne boude pas son plaisir « Peu importe mon positionnement, à partir du moment où je suis sur le terrain et que je peux me mettre au service de l’équipe… » Avec les forfaits de Peter Betham, Alivereti Raka et Rémy Grosso, la pige à l’aile pourrait bien se prolonger durant quelques semaines pour celui dont le souvenir d’une récente défaite au Stade Français n’est pas encore totalement effacé… « On se rappelle très bien que nous avons pris une belle volée là-bas l’an dernier (NDLR : 50-13) ». Alors, pas la peine de lui poser la question quant à la détermination de son équipe… « Ça serait difficile de ne pas l’être » rebondit-il aussitôt. « Après une saison qui nous reste en travers de la gorge, nous avons à cœur de montrer ce que nous vallons vraiment. Nous n’en parlons pas tous les jours entre nous, mais je pense que chacun à en-tête cet esprit de revanche. » Celui-ci n’est pas prêt de retomber de sitôt, tout comme l’exigence du coach auvergnat qui veut bien reconnaitre le bon début de ses troupes mais souhaite avant tout de la constance. « C’est bien de commencer comme ça mais nous n’aurons donné du sens à cela qui si nous nous montrons solides face au Stade Français. » Coup d’envoi du choc, samedi à 21 heures dans un Michelin qui devrait être copieusement garni…

Réservez, dès maintenant, les dernières places pour la rencontre face au Stade Français Paris…