Clermont confirme et s’affirme !

image description

Les hommes de Franck Azéma confirment leur bon début de saison en s’imposant au terme d’une rencontre parfaitement maîtrisée aussi bien tactiquement qu’au niveau de l’état d’esprit. Les « jaune et bleu » font tomber l’invincibilité des « ciel et blanc » dans leur nouvelle arène et conservent leur première place au classement qu’ils partagent avec les Parisiens qui seront, samedi prochain au Michelin.

 

Paris (Paris la Défense Aréna) indoor, pelouse synthétique, environ 19 000 spectateurs. Clermont bat le Racing 92 sur le score de 17 à 40 (mi-temps : 3-19) Arbitrage de M.Raynal

Clermont : 3 essais de Fofana (32e), Betham (62e) et Penaud (66e), un drop de Lopez (26e), 6 pénalités de Laidlaw (5e, 10e, 20e, 49e et 60e) et Parra (71e) et 2 transformations

Racing 92 : 2 essais de Vakatawa (42e) et Zebo (80e) une pénalité (7e) et 2 transformations de Russell

 Cartons jaunes : Fofana (plaquage haut), Le Roux (jeu dangereux)

 

180902-melee.jpg
 

La mêlée des « jaune et bleu » donne le ton !

Après leur succès en ouverture du championnat, les hommes de Franck Azéma ne vont pas tarder à afficher leurs intentions. La première possession auvergnate balaye le terrain de long en large et bouscule une défense francilienne qui doit se mettre à la faute. (0-3 après 5 minutes). Sur le renvoi Russell profite d’une erreur clermontoise pour remettre les deux équipes dos à dos mais Clermont a déjà mis la main sur cette rencontre à l’image de sa mêlée impressionnante de puissance. La défense n’est pas en reste puisque la pression imposée par les défenseurs auvergnats dans les rucks étouffe les Racingmen. Clermont récupère les ballons et les exploite à merveille par l’intermédiaire de Camille Lopez qui alterne à la perfection entre jeu direct et jeu au pied dans le dos des Franciliens pris au piège de la stratégie clermontoise. Une pénalité puis un drop de l’ouvreur gonfle le score pour donner 9 points d’avance aux siens. Les avants continuent d’imprimer le tempo et réalisent un gros travail pour libérer les ballon dans le bon timing, l’ouvreur tricolore à l’œil et piège une nouvelle fois le premier rideau du Racing en déposant un petit coup de pied dans le fond du terrain sur lequel Wesley Fofana surgit pour un essai imparable donnant 16 points d’avance aux Auvergnats à la pause.

 

180902-iturria.jpg
 

Défense et alternance, les clés du succès clermontois

Au retour des citrons, l’ASM se met en difficulté en négociant mal le renvoi. Le Racing enchaine, Chavancy avance dans la défense et transmet à Vakatawa qui conclue. Clermont aurait pu douter mais l’état d’esprit et la solidarité des hommes de Franck Azéma sont au dessus des intentions du Racing. L’abattage de la troisième ligne (Iturria, Lee, Fischer) et la domination de la mêlée montferrandaise marquent au fer rouge les locaux. Laidlaw rajoute 2 pénalités et annule l’essai francilien. Le Racing est obligé de prendre des risques s’exposant aux contres clermontois. Celui initié par Wesley Fofana va leur être fatal. Le centre tricolore s’échappe le long de la ligne de touche avant de fixer à la perfection le dernier défenseur pour offrir à Peter Betham un sprint de 30 mètres où il déposera Henry Chavancy. Clermont prend 20 points d’avance puis 7 de plus quelques minutes plus tard lorsque sur un lancement de jeu limpide Isaia Toeava exploite à nouveau le petit coup de pied dans le dos pour Damian Penaud qui plonge dans l’en-but. Il reste 15 minutes, le match est plié d’autant que Morgan Parra rajoute une pénalité (10-70 à la 72e). Malgré l’avance Clermont ne lâche rien à l’image du retour de Beheregaray sur Rokocoko après une belle percée de Thomas. Ils ne céderont que dans l’ultime minute après que Zebo ait contourné la défense auvergnate pour un essai qui ne change rien à la déception du Racing.

 

180902-betham.jpg
 
Pour leur premier déplacement, les hommes de Franck Azéma ont affiché de solides garanties vis à vis de l’état d’esprit et la solidarité d’un groupe qui n’a jamais été bousculé par une équipe du Racing pourtant en pleine confiance après son succès à Mayol. Sûr de son jeu et en pleine forme physique, Clermont a maîtrisé de bout en bout cette rencontre pour construire un premier succès à l’extérieur, validant ainsi son bon début de saison. La suite :  la semaine prochaine au Michelin avec la réception du Stade Français avec qui les Clermontois partagent la première place du classement.  

 

L’équipe de Clermont : 1.Uhila, 2.Kayser, 3.Slimani, 4.Timani, 5.Vahaamahina, 6.Iturria, 7.Fischer, 8.Lee (cap), 9.Laidlaw, 10.Lopez, 11.Penaud, 12.Fofana, 13.Lamerat, 14.Betham, 15.Toeava.
Remplaçants tous entrés en jeu : Beheregaray, Falgoux, Van Der Merwe, Yato, Parra,  Fernandez, Naqalevu, Zirakashvili

 

Pour le Racing 92 :

1.Ben Arous, 2.Avei, 3.Tameifuna, 4.Ryan, 5.Palu, 6.Lauret, 7.Chouzenoux, 8.Joseph, 9.Chauveau, 10.Russell, 11.Imhoff, 12.Chavancy, 13.Vakatawa, 14.Thomas, 15.Zebo.
Remplaçants tous entrés en jeu : Chat, Kakovin, Sanconnie, Le Roux, Iribaren, Volavola, Rokocoko, Gomes Sa